1. Maison
  2. /
  3. Explore
  4. /
  5. Territoire

Territoire

Posted in : Explorer on by : AnaÏs Jane Tsang Comments:

Le vêtement est souvent l’affaire d’un lieu. Les semaines de la mode portent le nom d’une ville, le pays d’origine d’un tissu atteste de sa qualité et la fameuse étiquette «made in» a une aura presque diplomatique. Cela témoigne de l’importance du territoire dans le processus de création et de production de ce que l’on porte. Oui, en termes d’histoire, de culture et de traditions. Mais sans doute encore plus fondamentalement en termes de rigueur du climat, d’étendue des espaces et de richesse de la nature.

La Maison Marie Saint Pierre est l’une des marques de luxe les plus exposées aux extrêmes météorologiques. Des tempêtes de neige de janvier qui paralysent tout, aux canicules étouffantes de juillet, il faut savoir offrir des créations splendides sans compromis sur le confort. Cette robe de bal sera peut-être portée quand le mercure indique -30 degrés. On devra peut-être enfiler cette veste alors que la chaleur irradie du béton. Vivre au rythme de quatre vraies saisons est le privilège de peu de créateurs. Là où certains verraient des contraintes, Marie Saint Pierre trouve des opportunités d’innover.

De la même façon, l’immensité et le relief du territoire s’inscrivent inconsciemment dans l’ADN de la marque. À Montréal, coule l’un des plus importants fleuves du monde, et il suffit de parcourir quelques kilomètres hors de la ville pour se retrouver entouré de montagnes, de lacs et de rivières. Qu’on ne fasse que les admirer ou qu’on se risque à les parcourir, ces paysages font partie du quotidien. Être en contact direct et facile avec les éléments insuffle un besoin d’authenticité et un retour à l’essentiel qui se manifestent dans les lignes pures et les propriétés techniques des vêtements Marie Saint Pierre.

Cet environnement est peuplé d’une grande diversité de plantes et d’animaux, sources infinies d’inspiration. L’allusion peut être directe, comme un motif de fleurs imprimé sur du tissu ou un sac à main recouvert de plumes. Mais souvent, la référence est plus instinctive qu’intentionnelle. Elle est dans les volumes, les silhouettes, les matières et les couleurs qui empruntent à ce que la nature élabore par elle-même de plus surprenant et de plus beau. Cette proximité avec la faune et la flore n’est d’ailleurs certainement pas étrangère aux préoccupations écologiques qui guident les pratiques de l’entreprise.

Si les vêtements de la Maison Marie Saint Pierre sont donc le reflet du lieu où ils sont créés, ils sont toutefois loin de s’y confiner. Plus que jamais, ils voyagent et habillent des femmes partout sur le globe. Depuis peu, on constate même un nombre grandissant d’hommes qui portent fièrement certaines pièces qu’ils apprécient pour leur simplicité androgyne. Ces créations deviennent ainsi les ambassadeurs de leur territoire d’origine.