1. Maison
  2. /
  3. Explore
  4. /
  5. SAVOIR FAIRE: LA COUPE

SAVOIR FAIRE: LA COUPE

Posted in : Non classé on by : Maison Marie Saint Pierre Comments:

 

La coupe reste une étape fondamentalement inconnue du grand public mais combien importante. Je ne peux m’empêcher ici de mentionner une femme dont le nom reste encore peu connu malgré le fait qu’elle a été la pionnière d’un avancement extraordinaire pour la mode en inventant la coupe en biais. Son nom Madeleine Vionnet. Son influence sur l’évolution de la mode est sans précédent et la technique qu’elle a inventée pour donner du confort et de la tombée au vêtement reste encore difficile à maîtriser et très couteuse.

Chez Marie Saint Pierre la coupe est une étape importante voir décisive sur le résultat final puisque la plupart de nos vêtements sont assemblés coutures à vif, ce qui veut dire qu’il n’y aura pas de finitions (surfilage ou doublure) pour cacher les imprécisions. Le travail est exposé en dedans comme en dehors, vulnérable, dans sa forme la plus brute. La coupe doit donc être d’une précision chirurgicale faite soit à la main, soit au laser.

L’utilisation de la coupe en biais fait aussi partie des secrets de la maison. Bien que beaucoup plus complexe et cher à exécuter, elle permet la finition à vif dans certaines matières alors que la coupe régulière ne le permet pas. L’utilisation du biais dans les matières extensibles procure l’expérience du luxe car les matières en biais sont beaucoup plus belles et confortables.

La coupe a également un grand impact sur l’empreinte écologique de notre Maison, car elle permet de maximiser l’utilisation des matières premières et d’éliminer le surfilage (des millions de mètres de fils pour solidifier le vêtement). L’utilisation de doublure, qui est responsable du vieillissement prématuré d’un vêtement, rend la matière beaucoup plus fragile et souvent de moins bonne qualité.

Une profonde connaissance de la coupe dans le processus de création permet à la Maison de se démarquer, et, grâce à ce processus, de passer de l’ordinaire à l’extraordinaire.