1. Maison
  2. /
  3. Explore
  4. /
  5. Le parcours

Le parcours

Posted in : Non classé on by : AnaÏs Jane Tsang Comments:

Il est encore neuf, mais il a déjà une histoire. Il est entièrement fait à Montréal, mais il a la fibre européenne. Entre l’idéation et l’arrivée en boutique, il voyage de main en main, profitant de l’expertise de chacune d’elles. Il est le point de rencontre entre l’art, la technologie et le savoir-faire.

Récit du parcours d’un vêtement de la Maison Marie Saint Pierre.

MATIÈRES PREMIÈRES

Tout commence avec le tissu. Marie Saint Pierre se rend dans les salons français, comme Première Vision, en quête de nouvelles étoffes. Les plus grands noms du textile sont là, à la fois forts de leur héritage, et agiles quant à leur capacité d’innover. Les mains glissent sur les échantillons à la recherche de textures uniques. On palpe, ou soupèse, on imagine les effets de transparence et de relief que l’on pourra créer.

Marie Saint Pierre rentre au bercail avec quelques centimètres de tissus seulement. C’est pour faire ses propres tests en atelier avant de passer ses commandes. Telle matière peut-elle être fusionnée à telle autre pour obtenir les propriétés désirées? Depuis toujours, la recherche et le développement font partie de l’ADN de la Maison. Marie Saint Pierre dicte également ses couleurs au fabriquant qui teindra les tissus de façon exclusive pour sa collection.

MOULAGE

Contrairement à bon nombre de designers qui travaillent par croquis, Marie Saint Pierre fait du moulage en trois dimensions sur modèle vivant. À même le mannequin, Marie Saint Pierre drape, coupe et épingle pour que les silhouettes prennent forme sous ses yeux. C’est le moment d’inventer des volumes tout en demeurant fidèle à l’esthétique de la marque.

À raison de deux séances de cinq heures par semaine, cette étape peut durer de deux à trois mois pour une seule collection. Deux développeurs épaulent la créatrice dans son travail et un modéliste traduit les souhaits en maquettes informatiques. Celles-ci permettront aux échantillonneuses de confectionner un exemplaire de chaque vêtement qui sera remis à l’équipe des ventes.

IMG_2934 (1)

IMG_2948 (1)

IMG_2931 (1)

MISE EN IMAGE

Avec tous les modèles en main, les responsables du marketing et des communications peuvent raconter en images la trame narrative de la collection. C’est à ce moment qu’interviennent cinéastes et photographes. À notre époque d’abondance et d’instantanéité de l’information, la Maison Marie Saint Pierre se fait de plus en plus productrice de contenu culturel. Elle fait ainsi appel à des artistes renommés qui puisent dans les thèmes chers à la marque pour illustrer son identité.

En personne ou en image, la collection est présentée aux acheteurs des grands magasins qui tentent d’anticiper les besoins et envies de leurs clients.

INDUSTRIALISATION

La créativité fait place à la technique. Le modèle unique conçu pour habiller un mannequin professionnel doit maintenant être décliné selon toutes les tailles. Chaque femme doit se sentir aussi belle dans le vêtement Marie Saint Pierre que l’image véhiculée par la campagne. C’est là que les mathématiques rencontrent le design. L’étape est tellement cruciale et complexe que le même patronniste de confiance est toujours appelé pour faire la gradation et la nomenclature qui servira à toute la production. Il rédige en quelque sorte la recette à suivre, et elle doit être sans faille.

PRODUCTION

Une fois les patrons tracés, la machine est mise en marche. Dans un atelier montréalais spécialisé en coupe, les rouleaux de tissus sont étendus sur de longues tables. Ils sont scrutés à la loupe, mètre par mètre, pour éviter les imperfections, puis stabilisés afin de contrer les tensions dues au transport. C’est un robot qui taille les étoffes, permettant d’atteindre un haut niveau de précision et de réduire au minimum les retailles.

Le montage est confié à des façonniers spécialisés dans le créneau du luxe. Chaque couture est repassée au fur et à mesure afin d’assurer un contrôle de qualité tout au long du processus. Pour une couturière d’expérience, assembler une seule robe Marie Saint Pierre peut prendre de deux à cinq heures dépendamment du degré de complexité du modèle. Les vestes peuvent demander jusqu’à trois heures de travail à la machine à coudre. En tout, l’opération dure de quatre à six semaines. Chaque vêtement est finalement inspecté avant d’être livré au bureau chef de la Maison où un dernier examen de la qualité est fait avant l’étiquetage et le pressage final.

JUSQU'À VOUS

La collection est ensuite distribuée dans les boutiques de la Maison Marie Saint Pierre, à Montréal et à Miami, ainsi que dans une cinquantaine de points de vente nord-américains.

Il s’est écoulé un an depuis le début du récit et pourtant, l’histoire ne fait que commencer.