1. Maison
  2. /
  3. Explore
  4. /
  5. Chrysalide

Chrysalide

Posted in : Non classé on by : AnaÏs Jane Tsang Comments:

Il faut du cran pour dévoiler un peu de soi. Et pourtant, rien n’est plus puissant que l’expression authentique de sa personnalité. La douceur peut être synonyme de force, la sensibilité peut être une preuve d’assurance, et la délicatesse peut témoigner d’un grand aplomb. C’est l’idée derrière la collection Automne 2016 de Marie Saint Pierre qui propose sa vision d’une féminité plurielle.

Il est temps de rompre avec l’uniforme et de redéfinir le formel. Au traditionnel tailleur, viennent se substituer des robes à agencer avec tout un éventail de blouses et de vestes dont les angles et les courbes créent des silhouettes inattendues. Le génie est dans les détails. Il y a cette manche dont l’allure romantique repose sur quelques plis savamment étudiés. Il y a ces coutures renversées qui donnent une structure aux vêtements les plus simples. Il y a ce drapé qui crée un mouvement dans une jupe sans même qu’elle ne bouge. Et il y a cet imperceptible décalage dans la coupe d’un pantalon qui allonge la jambe.

C’est une collection tout en subtilité et en nuances, mais également faite d’oppositions marquées. Marie Saint Pierre joue tantôt sur les degrés d’opacité et de transparence, tantôt sur la fluidité et la tenue. Même les ensembles monochromes réservent la surprise d’une doublure contrastante ou d’une surpiqure qui détonne, presque lumineuse.

Une tunique jaune Panama? Un chandail vert mousse? Marie Saint Pierre ose des couleurs mi-pastel, mi-acidulées qui choquent agréablement. À cela viennent s’ajouter un gris brouillard, un bleu minuit ainsi qu’un chiné aux airs de granit qui ne manquera pas de devenir un élément phare de cette collection.

Au-delà de l’apparence, l’expérience est aussi sensorielle. Alors que certaines pièces misent sur des volumes impressionnants, le tout est d’une légèreté déconcertante et d’un confort non-négociable. En encollant elle-même différents tissus afin de créer des matières exclusives, Marie Saint Pierre continue d’innover. Pour la première fois, elle introduit un néoprène-velours constitué de laine. Certains éléments de tricot, en mélange de mérinos, contribuent également à l’impression générale de tendresse qui émane de cette collection automnale.

marie-saint-pierre-lookbook-fall2016

marie-saint-pierre-lookbook-fall2016

marie-saint-pierre-lookbook-fall2016